Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Thérèse Martin, dite
 THÉRÈSE DE LISIEUX

Une petite voie toute nouvelle

Le manuscrit B et autres correspondances
avec sa sœur, Marie du Sacré-Cœur

Présentation et commentaire
par le Père Dominique Sterckx, ocd

Collection Les Carnets spirituels
n°18, ISBN 2-845-90021-X

15,5 €

Thérèse a eu conscience de l’importance et de la nouveauté de son approche spirituelle. « Une petite voie toute nouvelle » : c’est en ces propres termes qu’elle en parle elle-même. La synthèse la plus complète de cette « petite voie » se trouve dans un ensemble rédigé sur quelques jours en 1896.

Au début de septembre, Thérèse célèbre dans le silence de sa dernière retraite privée annuelle le sixième anniversaire de ses vœux définitifs. C’est ce jour-là qu’elle écrit cette à sa sœur Marie qui contient la fameuse « lettre à Jésus », aujourd’hui connue sous l’appellation de « Manuscrit B », qui constitue son testament spirituel.

En réponse à sa sœur Marie du Sacré-Cœur qui lui demande « un petit mot » sur cette retraite, Thérèse écrit une longue lettre, dans laquelle elle insère la lettre à Jésus rédigée quelques jours plus tôt. Au reçu de cet envoi, sœur Marie du Sacré Cœur manifeste son étonnement et demande un « petit mot » supplémentaire. 

Heureuse incompréhension qui nous a valu que Thérèse reprenne la plume et explicite l’exposé de sa « petite voie ». Cette suite de textes d’une exceptionnelle richesse, qui s’enchaînent et s’éclairent les uns les autres, sont ici publiés pour la première fois en un seul ensemble.

Ils sont suivis d’un précieux commentaire du Père Dominique Sterckx, qui médite et analyse phrase après phrase la doctrine de Thérèse. C’est pour lui l’occasion de faire partager à un large public la lecture et la méditation menées depuis de très longues années sur ces textes au cours de nombreuses retraites et formations données dans le cadre du Carmel. 

Le P. Dominique Sterckx, qui vient de quitter ses fonctions de Provincial des Carmes, vit actuellement à Lisieux. C’est ici son premier livre, frappant de simplicité et de justesse, dans l’esprit même de la grande tradition carmélitaine. Il nous permet d’aller au cœur même de son message, à l’essentiel de la « doctrine » de celle que le pape Jean-Paul II a proclamé en 1897 Docteur de l’Église.