• Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Règles de la vie quotidienne

Notes inédites

Préface de Jean-Louis Vieillard-Baron

Collection Carnets Spirituels n°25, ISBN 2845900414

15 €
Acheter

 Le texte des Règles de la vie quotidienne ici présentées est totalement inédit. Le manuscrit a été retrouvé dans les papiers personnels de Louis Lavelle après sa mort. Il est à présent conservé à la bibliothèque du Collège de France avec l’ensemble des archives Louis Lavelle.
 L’actualité de Lavelle est de proposer à l’homme d’aujourd’hui en quête des nourritures de l’âme une spiritualité qui ne suppose aucune foi religieuse, aucun engagement particulier dans une confession déterminée.
 Cette spiritualité philosophique, qui était déjà celle de Platon, a été renouvelée par Lavelle. Les Règles de la vie quotidienne qu’il avait écrites à son propre usage, comme un « livre de raison », en sont un merveilleux témoignage.
 On pourrait se demander si Lavelle n’imite pas certains manuels de la vie chrétienne où sont énoncées simplement des règles à suivre pour mener une vie conforme à l’Évangile.
 Certes, Lavelle connaissait bien la littérature spirituelle, en particulier François de Sales et Pierre de Bérulle, mais il ne les répète nullement. Sa position est essentiellement philosophique : il ne faut pas laisser la quotidienneté à l’abandon.
 Contrairement à ce que soutient Heidegger, le quotidien n’est pas le règne de l’« impersonnel », du « on » et du « superficiel ». Husserl a vu profondément que cette vie quotidienne est en fait l’essentiel, mais cette idée est chez lui teintée encore d’un certain positivisme.
 Avec Lavelle, la réflexion philosophique apparaît vraiment comme une conversion intérieure à la réalité vivante de l’esprit. Les Règles de la vie quotidienne sont une façon d’approfondir notre expérience de tous les jours, de lui donner un sens tout en la purifiant.