Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Albert SCHWEITZER

Psychopathologie du nationalisme

SORTIE EN LIBRAIRIE LE 8 SEPTEMBRE 2016
Texte établi, traduit et présenté par Jean-Paul Sorg

Collection "La faute à Voltaire"
n°3, 152 pages, ISBN 9782845902374

10 €

« Lorsque les principes et les valeurs éthiques générales ne sont plus assez puissants pour réguler un sentiment comme l’amour de la patrie, lorsque celui-ci n’est plus éclairé par la raison morale, il se met à croître et à proliférer. Dans la mesure où les autres idéaux s’effondrent, l’idéal national, seul survivant, devient l’idéal des idéaux ; dans la mesure où nous laissons se perdre les biens de la civilisation, le nationalisme paraît incarner seul ce qui en reste et suppléer ainsi à leur manque. »

Prix Nobel de la paix en 1952 (l’un des deux seuls Français depuis 1945), Schweitzer est un esprit dont l’universalité et la lucidité déroutent notre époque. Médecin et activiste humanitaire, philosophe et écrivain, concertiste et musicologue, prophète du Respect de la vie et de l’écologie, il n’est aucun des domaines qu’il a abordés où il n’ait excellé.

Mais c’est peut-être dans le domaine de l’analyse socio-politique que son génie est le plus évident. Qui a dénoncé, dès 1908, le colonialisme avec une telle clairvoyance ? Après Hiroshima, qui, aux côtés de ses amis Einstein et Russell, a dénoncé avec autant de force les armes nucléaires ? Bien avant Edgar Morin, qui a attiré l’attention sur les problèmes de civilisation ? La désagrégation du tissu social et la monté des identitarismes lui inspirent des analyses d’une fascinante actualité.

Scruter la montée des populismes à travers la grille d’analyse de Schweitzer nous permet de trouver le juste recul et la claire compréhension des processus. L’introduction de Jean-Paul Sorg, philosophe et essayiste, montre la fécondité de cette démarche. Bien avant tous les analystes des mécanismes de destruction à l’œuvre dans notre société, le grand-oncle de Jean-Paul Sartre avait déjà tout compris !