Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Chawki ABDELAMIR

Parole du Qarmate

Traduit de l’arabe par Mohammed Kacimi el Hassani et Guillevic Postface de Bernard Noël Bilingue arabe-français Image de couverture de A. Ghani Alani

Collection Cahiers d'Arfuyen n°27, ISBN 2903941240

 "Chawki transforme la révolte de Hamdan Qarmat en geste symbolique. Légende, histoire, poésie s’unissent ici pour donner vie à un texte ample et généreux" (Adonis).
 Né vers 875 d’une révoIte de paysans du sud de l’Irak, le mouvement Qarmate revendiquait la mise en commun des biens et récusait le pouvoir du Calife. Installés solidement au Bahrein, les Qarmates établirent un Etat laïc, élirent leurs dirigeants au suffrage universel, accordèrent à la femme l’égalite des droits et interdirent La Mecque aux pélerins. L’influence du mouvement Qarmate subsista jusqu’au XII° siècle. 
 Un choix de poèmes de Chawki Abdelamir écrits en français et de textes extraits de Parole du chantre de la péninsule arabique et de Villes de la fumlée humaine, traduits par Abdallah Mraci a été publié sous le titre Fœtus et chiffons du désert par les éditions Maisonneuve et Larose en 1977 avec une préface de Nada Tomiche.
 Les textes ici présentés ont été traduits de l’arabe par Mohammed Kacimi El Hassani et Guillevic, en collaboration avec Philippe Delarbre et Gérard Pfister. Le recueil de Chawki Abdelamir dont sont extraits ces textes comporte trois parties : Parole de l’Illusion, Parole du Fleuve et Parole du Qarmate. Cette dernière partie est publiée dans son intégralité tandis que les poèmes traduits ici sous les titres Parole de l’lllusion et Parole du Fleuve ne constituent qu’un choix.