Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Friedrich von Hardenberg, dit
NOVALIS

(1772-1801)

Friedrich von Hardenberg est né en 1772 au manoir d’Oberwiederstedt, en Saxe. Il s’inscrit en 1790 à l’Université d’Iéna pour y suivre des études de droit, qu’il délaisse rapidement pour la philosophie et la poésie. Schiller est l’un de ses professeurs. Il s’inscrit en 1791 à l’université de Leipzig, où il se lie avec Friedrich Schlegel, puis en 1792 à Wittenberg où il achève ses études de droit en 1794.

En stage à Tennstedt, il rencontre Sophie von Kühn, âgée de 12 ans. En mars 1795 , ils se fiancent secrètement, fiançailles rendues officielles en juin 1796. Malade, Sophie est opérée en juillet. Goethe se rend à son chevet. Elle meurt en mars 1797, à 15 ans. En mai, Novalis note cette expérience pour lui déterminante : « La tombe, devant moi, je l’ai soufflée comme une poussière – les siècles étaient comme des instants. »

Fin 1797, il entre à l’École des Mines de Freiberg, première « École polytechnique » d’Europe. Il y suit les cours des plus grands scientifiques du temps. Il conçoit l’idée d’une vaste encyclopédie où sciences et arts soient mis en relation : Le Brouillon général. Il écrit de très nombreux fragments et collabore à l’Athenaeum, la revue des frères Schlegel (1798-1800). Il lit Plotin, Böhme, Leibniz, Paracelse. 

Nommé responsable de salines en 1800, il entreprend le roman Henri d’Ofterdingen. En août, première crise de phtisie. Il meurt le 25 mars 1801 à 28 ans.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Ainsi parlait Novalis