• Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Évelyne FRANK

Libre avec Marie de la Trinité

Introduction à l’œuvre de Marie de la Trinité (Paule de Mulatier)

Collection Les Carnets spirituels
n°65, ISBN 9782845901254

16 €
Acheter

La découverte des textes de Marie de la Trinité (Paule de Mulatier) à travers les trois premiers ouvrages publiés par les Éditions Arfuyen – Le Petit Livre des Grâces (mai 2002), « Consens à n’être rien » (septembre 2002), puis « Entre dans ma Gloire » (mars 2003) – a constitué un événement majeur. En même temps que ce troisième ouvrage paraissait aux Éditions du Cerf la biographie de Marie de la Trinité par Christiane Sanson (mars 2003).

Sont venus ensuite chez Arfuyen quatre autres livres : De l’angoisse à la paix (2003), Paule dite Marie, une femme cachée (2004), « Je te veux auprès de Moi » (2005), Le Silence de Joseph (2007) qui ont révélé d’autres facettes d’une œuvre et d’une personnalité spirituelles de première grandeur.

Le présent ouvrage est le premier essai consacré à la spiritualité de Marie de la Trinité. Cette œuvre est, on le sait, très abondante, d’une écriture souvent difficile et d’une originalité qui peut au premier abord déconcerter. Le présent ouvrage a pour but d’offrir tout à la fois une introduction simple à ceux qui ne connaissent pas encore la spiritualité de Marie de la Trinité, une approche éclairante à ceux qui ont de la peine à y entrer et une possibilité d’approfondissement à ceux qui souhaitent enrichir leur lecture.

« C’était un dimanche de janvier, en 2003, le soir, en la crypte romane de la cathédrale de Strabourg. Venue écouter une lecture de fragments de l’œuvre de Silesius, je restai pour la suite de la soirée, qui proposait une approche de Marie de la Trinité. (...) Ce nom, ’’Marie de la Trinité’’, éveillait en moi, je ne sais pourquoi, une vague réticence : j’imaginais une figure de mystique comme statufiée, tête penchée et regard chrétien… »

Ainsi commence l’essai d’Évelyne Frank, par le récit d’une découverte qui la frappe au plus intime, de la manière la plus personnelle. C’est l’actrice du Théâtre National de Strasbourg (TNS) Claire Aveline qui fait entendre ce soir-là les textes de Marie de la Trinité. Évelyne Frank est immédiatement séduite. Elle lit De l’angoisse à la paix, « Je te veux auprès de Moi », puis « Entre dans ma Gloire ». « Ma décision était prise : je travaillerais sur Marie de la Trinité. Autrement dit, non seulement je passerais des heures et des heures avec ses écrits, mais je ferais du chemin avec eux et par eux dans mon existence. » 

 Avant d’inviter à « entrer dans la rencontre » de la Dominicaine de Flavigny, Évelyne Frank fait aussi cette constatation : « Il y a eu le grand silence de Marie de la Trinité, silence que nous essaierons de comprendre plus loin. » Pourquoi ce silence de Marie de la Trinité ? Pourquoi aussi ce long silence autour d’elle ? Car entre sa mort en 1980 et Le Petit Livre des Grâces en 2002, un seul livre a paru en français, Filiation et sacerdoce des chrétiens. 

Pour rencontrer Marie de la Trinité, Évelyne Frank, lectrice attentive et subtile, adopte successivement sept angles d’approche : L’audace chez Marie de la Trinité  ; Des paroles pour s’aimer  ; Des paroles pour la rencontre avec le Vivant  ; « J’ai gardé le silence »  ; « Travaille en ma mine »  ; La meilleure part  ; La gloire de Dieu et notre gloire.

Angles inattendus, mais étonnamment efficaces pour dresser, par petites touches, un portrait vivant, vigoureux et moderne. Une mystique qui trouve dans le rapport au Père une source de joie et de liberté. Devenir « libre » : c’est à cela, en effet, que nous invite Marie de la Trinité. Et c’est ce qui nous est le plus difficile, surtout en cette époque d’asservissement insidieux des âmes. « Agis dans ma liberté, entend Marie de la Trinité // Et consens à recevoir »  ; « En toi, tu ne peux rien, / mais en Moi, tu peux tout »  ; et : « Ose tout ».