Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

 SHANKARA

Les Mille Enseignements

Upadesa Sahasri

Traduit de l’édition critique anglaise par Anasuya
Préface de A. J. Alston
Vie de Shankara par T. M. P. Mahadevan

Collection « Collection Ombre »
n° 10, ISBN 978-2-845-90179-7

19 €

Les Éditions Arfuyen ont déjà publié dans leurs différentes collections plusieurs ouvrages concernant la philosophie indienne, et en particulier la philosophie non-duelle (Advaïta Vedanta) et les grands textes classiques sur lesquels elle se fonde.

C’est ainsi qu’ont paru aux Éditions Arfuyen cinq ouvrages : Trois Upanishad : Îshâ, Kena, Katha (2000, bilingue sanskrit-français) ;le Chant ultime (Uttara Gîtâ) : trois nouveaux poèmes de la Bhagavad Gîtâ (2001, bilingue sanskrit-français) ;la Corde et le Serpent, d’Annamalai Swami (1906-1995), traduit par Anasuya (2006) ; Henri Le Saux, un moine chrétien à l’écoute des Upanishad, d’André Gozier (2008) ; la Splendeur du Soi (Sorupa Saram), de Sorupananda (XVIe s.), traduit par Anasuya (2008).

Il était logique que les Éditions Arfuyen abordent enfin ce massif essentiel de la pensée indienne qu’est Shankara (788-820), commentateur de la grande tradition classique et fondateur de l’Advaïta Vedanta. Il est, en effet, choquant de constater que Shankara, figure majeure de la philosophie indienne comme du patrimoine mondial de l’humanité, n’ait à ce jour presque pas été traduit en français. Autrefois existaient au Seuil un livre de poche Microcosme/Maîtres spirituels qui lui était consacré, ainsi qu’un volume chez Gallimard. Il ne reste aujourd’hui en français aucune publication de référence.

Dans les années d’après-guerre, les chercheurs ont établi qu’une seule œuvre pouvait être attribuée avec certitude à Shankara, les Mille Enseignements, qui comprend deux parties, l’une en prose et l’autre en vers. Des œuvres longtemps attribuées à Shankara ont en fait été rédigées par des auteurs ultérieurs de son école.

Dans les Mille Enseignements, Shankara expose lui-même sa vision, d’où l’importance éminente de ce texte. Du fait de sa relative concision, il constitue également une introduction idéale au corpus diffus des commentaires. Les Mille Enseignements sont remarquables par leur richesse conceptuelle comme par la diversité des genres littéraires qu’ils présentent.

Pour une sécurité optimum, il nous a semblé indispensable de prendre pour base de la présente publication l’ouvrage qui fait autorité, l’édition bilingue sanskrit-anglais de A. J. Alston, qui a le premier établi, annoté et commenté le texte de Skankara d’une manière systématique. C’est également à Alston que l’on doit le Shankara Source Book en six volumes (1983-1989). Cette somme considérable a servi de référence pour l’ensemble des citations et références indiquées dans le présent volume. Afin de présenter plus complètement Shankara au lecteur français, le présent ouvrage a été enrichi de la très intéressante biographie de Shankara rédigée par T. M. P. Mahadevan.