Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Cristina CAMPO

Le Tigre Absence

La Tigre Assenza

L’Oeuvre poétique Traduit de l’italien et présenté par Monique Baccelli Bilingue italien-français

Collection Cahiers d'Arfuyen n°103, ISBN 2908825457

14,48 €
Acheter

 La traduction des proses de Cristina Campo, réunies sous le titre énigmatique Les impardonnables (Gallimard- L’Arpenteur, 1992), a permis de découvrir en France une oeuvre concentrée et essentielle mais aussi une personnalité fascinante . 
 "Une trappiste de la parole", "une fleur indéfinissable et inclassable", "une créature de feu, violente, extrême, pleine d’ardeur chevaleresque ", "exquise et insaisissable comme une dame italienne de la Renaissance ou une aristocrate de la Fronde" : c’est ainsi qu’elle a été décrite par la critique italienne et française.
 Les poèmes (en tout une quarantaine de textes) constituent le coeur de son oeuvre. Habités par une quête spirituelle brûlante, proche de celle de Simone Weil –qui exerca sur sa vie et son orientation littéraire une profonde influence –, ils saisissent le lecteur d’une beauté à la fois vibrante et hiératique, où l’intensité de la foi n’est jamais sacrifiée à la somptuosité de la langue. 
 "Moitié sainte, moitié poète", écrit d’elle Monique Baccelli. Ainsi ses textes sont tout à la fois comme les prières les plus ferventes et les poèmes les plus raffinés.
 Deux livres de Cristina Campo ont été publiés par les Editions Adelphi à titre posthume :
Gli imperdonabili (1987), qui rassemble des articles écrits entre 1962 et 1972 (notamment Les sources de la Vivonne, La flûte et le tapis, Le parc aux cerfs, Attention et poésie, Hommage à Borges, Sens surnaturels...), traduits en français en 1992 sous le titre Les impardonnables (Gallimard-L’Arpenteur, traduction Francine de Martinoir, Jean-Baptiste Para et Gérard Macé)
La Tigre Assenza (1991), qui rassemble les poèmes de Cristina Campo ainsi que ses nombreuses traductions de poètes étrangers, de langue espagnole (saint Jean de la Croix...), allemande (Hofmannstahl, Hölderlin...) et anglaise (W. C. Williams, John Donne, Dickinson, T. S. Eliot, Ezra Pound...)
 Le présent ouvrage constitue la première traduction en français de l’intégrale des poèmes de Cristina Campo. Il est présenté en édition intégralement bilingue.
 Des extraits de ces traductions ont été publiés par Monique Baccelli dans la Nouvelle Revue Française n° 470, mars 1992 (notamment l’admirable Journal byzantin).