Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Râmeshvar JHÂ

(1895 - 1981)

Râmeshvar Jhâ est né en 1895 dans un petit village du Bihâr, non loin du Népal. Ses parents sont de pieux brahmanes, dévots de Shiva, sortes d’intellectuels de campagne vivant d’une manière très austère. Il est instruit en grammaire sanskrite et en logique par de nombreux maîtres de sa communauté et très tôt encouragé par eux à enseigner et à écrire.

En 1933, il obtient des postes dans plusieurs collèges de sanskrit. C’est alors qu’il accueille son premier disciple, Râmeshvara Joshî, chez qui il s’installe à Bénarès et demeurera jusqu’à sa mort. C’est grâce à lui que ses œuvres seront plus tard publiées.
Après avoir longtemps enseigné la spiritualité du Vedânta, il rencontre l’un des derniers représentants du shivaïsme cachemirien au Cachemire même et en reçoit l’illumination.

En 1940 il publie son œuvre majeure La reconnaissance de la plénitude (Pūrṇatāpratyabhijñā). Puis il se met à voyager au Cachemire et au Bihâr pour enseigner les voies de la reconnaissance de Dieu en soi. Il écrit un manuel des philosophies traditionnelles, une élucidation du Vâkyapadîya de Bhartrihari, un Hymne au maître et une méditation sur l’être de Dieu.

En 1980 et en 1981, il reçoit les titres les plus prestigieux de l’Université hindoue de Bénarès et du gouvernement indien. Mais il reste dans sa petite chambre d’étudiant. « Je demeure dans l’Essence », telles furent ses dernières paroles au milieu de la nuit du 12 décembre 1981.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

La Liberté de la conscience