Arfuyen sur Twitter
  • Littérature
  • Spiritualité
  • Sciences humaines

Biographie Bibliographie Liens Revue de Presse Petite Anthologie

Charles BAUDELAIRE

(1821 - 1867)

Charles Baudelaire est né le 9 avril 1821 à Paris. Son père, riche et lettré, meurt alors qu’il n’a que six ans. Sa mère se remarie avec le chef de bataillon Aupick qu’il détestera. Après une scolarité à Lyon, il est pensionnaire à Louis-le-Grand, d’où il est renvoyé.

Adolescent révolté, il obtient de justesse son baccalauréat. Pour l’assagir, son beau-père le fait embarquer pour Calcutta, mais le paquebot fait naufrage. De retour à Paris, il mène une vie de plaisirs et s’éprend de Jeanne Duval. En 1843, il découvre les « paradis artificiels ». À sa majorité il reçoit son héritage qu’il dilapide pour moitié en 18 mois. Placé sous conseil judiciaire, il tente de se suicider.

En 1848, il participe aux barricades et fonde Le Salut Public qui n’aura que 2 numéros. La même année, il publie la traduction d’un texte d’Edgar Poe sa grande référence. Parues en 1857, Les Fleurs du Mal sont attaquées par la presse et poursuivies en justice pour « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs ». Condamné à une forte amende, Baudelaire est profondément atteint.

Candidat à l’Académie Française en 1862, il n’obtient aucune voix. En 1864, il part en Belgique pour des conférences qui font un fiasco. Il se fixe à Bruxelles où il rend plusieurs visites à Hugo. Il prépare un pamphlet contre son pays d’accueil, Pauvre Belgique.
Lors d’une visite à Namur, il perd connaissance. Il souffre d’aphasie et, à partir de 1866, d’hémiplégie. Admis chez le docteur Duval, 1 rue du Dôme à Paris, il y meurt, rongé par la syphilis, le 31 août 1867. Il repose au cimetière Montparnasse.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Ainsi parlait Charles Baudelaire